Créer mon blog M'identifier

La naissance de Petit Monsieur...

Le 27 janvier 2015, 12:08 dans Famille 0

Non non, je ne suis pas enceinte de 11 mois!! Après une grossesse difficile, la soirée du 10 novembre a été une soirée de grosses douleurs comme après chaque examen du col donc j'ai décidé de dormir dans le canapé du salon.

Après X pipis nocturnes, je me réveille à 4h30 et par stress de foutre en l' air le canapé, je vérifie ma culotte ...qui est trempée! Oups, je me lève rapido, j'ai rompu la poche des eaux. Je monte prévenir Chéri et le Démon qu'on va devoir filer à la maternité. On arrive là bas vers 6h. Le test du liquide amniotique n' est pas positif donc ils doutent. On me propose de marcher un peu avant de refaire le test. Vers 8h, on remonte voir les sages-femmes. Le test est positif donc ils me gardent. Toute la journée, les monito montrent quelques contractions irrégulières (pas envie d'accoucher le 11, c'est l'anniv de ma belle-mère!!). Je perds de plus en plus de liquide et je sens que chaque mouvement de mon fils devient douloureux. Dans la soirée, la sage-femme de nuit entre et là surprise, c'est celle dont je rêvais pour le jour J : S., une sf rencontrée à l'exploration fonctionnelle qui avait pris le temps de débriefer mon 1er accouchement pour m'expliquer ce qui n'avait pas marché et qui m'avait rassurée comme personne ne l'avait fait avant. Quand elle a vu mon dossier, elle est venue me voir avant sa tournée juste pour me faire un petit coucou. Je dois attendre qu'il soit presque minuit pour qu'on me fasse le dernier monito de la journée. Je suis exténuée. Encore juste quelques contractions. Je peux enfin dormir... Une contraction hyper douloureuse... Une deuxième... Rien n'est régulier mais c'est de plus en plus violent et chaque coup de mon bb devient insupportable. On m'apporte du spasfon et un calmant. Ca ne change rien. 2h du mat, les contractions arrivent d' un coup toutes les 3 minutes et sont d' une violence inouïe. La sf arrive rapidement. Le col est effacé donc on me transfère en salle de naissance. Les contractions arrivent maintenant toutes les minutes, je hurle à chacune d' elles. La sf veut me poser la perf mais la veine pète. L' infirmière anesthésiste essaie l' autre bras et doit s'y reprendre à plusieurs fois pour les mêmes raisons. L'ambiance est au top entre S. et l'infirmière anesthésiste donc on rigole beaucoup . L' anesthésiste arrive. On me positionne en tailleur, ce qui rend les contractions ingérables. Le 1er essai de piqure est loupé, il doit recommencer. Gérer pareilles contractions en même temps que la pose de la péri est un vrai challenge vu que je ne peux plus bouger. Il me fait mal, je sens ce qui se passe dans mon dos et j'ai hâte que tout s'arrête. Je peux enfin m' allonger. Je ne sens plus les contractions, juste une douleur au col, là où bb appuie. Il est 5h. Mon col s'ouvre de 1cm par heure. Je dors entre chaque visite de la sf. Bb appuie de plus en plus fort et c'est moi qui gère la péri grâce à la pompe. Il fait tout le travail et il pousse avec une force incroyable. S. vient me dire aurevoir à 8h et je lui confie ma peur, elle me rassure et ça me fait du bien. Mon col passe de 6 à 8 et mon fils pousse de plus en plus fort... 9... 10. Je sens sa tête qui veut sortir. J'appelle la sf qui confirme et qui me dit qu'on va le laisser tranquillement descendre seul pour le moment. Au fil des contractions, je le sens descendre millimètre par mm puis remonter doucement. C'est impressionnant et magique. Avec la péri, je ne ressens pas tout... La sf arrive et je lui dis qu'il est bien descendu, que j'ai senti passer son visage et qu'il a bougé. Elle regarde: En effet, il est là, pas le temps de s'habiller, elle attrape sa tête et me demande de pousser pour les épaules. Je pousse une seule fois et il est sur moi. Chéri a fait quelques allers-retours près de moi dès qu'une sf pouvait rester auprès de notre fille mais le nombre important d'accouchements ce jour là a fait qu'il n'a pas pu venir sur la fin, qu'il n'a pas assisté à la naissance de son fils et qu'il n'a appris sa naissance que 2h plus tard, quand j'ai pu récupérer mon téléphone.

Mon fils m'a réconcilié avec l'accouchement et avec mon corps, il est magnifique, j'en suis folle et je suis fière de lui. Ca restera à jamais gravé dans ma mémoire. Même moi, la traumatisée de l'accouchement, j'ai aimé accoucher...

 

 

 

 

 

 

 

T'as 35 ans et t'as pas le permis??

Le 1 septembre 2014, 10:47 dans Humeurs 2

Je n'ai jamais eu envie de le passer...

Ca ne m'a jamais posé de problème de ne pas être indépendante, de rester coincée chez moi, dans ma campagne.

Le Démon grandissant, il a fallu penser à l'école et je la trouvais trop petite pour prendre le car donc en 2011, je me suis inscrite à l'auto-école et quelques mois plus tard, j'obtenais le code.

Première inscription à l'examen du permis : l'examinatrice me parle comme si j'étais une bouse, ça me perturbe...Elle me demande un rangement en épi sauf que le moniteur ne m'en a jamais fait faire donc je perds mes moyens et je grille un stop...

Deuxième : l'examinatrice (une autre) se moque ouvertement de ma nationalité belge tout du long et trouve que j'ai trop peur en voiture.

Troisième : l'examinatrice (la même que la dernère fois) recommence ses blagues vaseuses et me reproche un coup de frein que j'ai donné pour éviter qu'une bagnole qui grillait un "céder le passage" me rentre dedans.

Quatrième : j'ai fait de la sophro donc j'arrive confiante et détendue... l'examinateur me met à l'aise puis commence à me sortir des propos un peu limites (sur les belges puis toutes les autres nationalités...) et me gueule littéralement dessus tout du long pour me déstabiliser. Résultat : j'ai roulé trop au milieu de la route dans un lotissement...

Pendant tout ce temps, on dépense notre argent en accumulant des leçons de conduite, le mono en profite grassement et il me gonfle parce qu'il chante et rigole non stop donc impossible de se concentrer et d'apprendre à être vigilant sur la route, il est de droite voir même à l'extrême donc il fait des remarques non stop sur les gens qu'on croise, il mendie de la bouffe à tout le monde et au moment des manoeuvres, il te dit tout ce que tu dois faire donc tu n'apprends rien. Je sais qu'il aide certains candidats en discutant avec les examinateurs mais avec moi, il ne le fait pas.

J'ai donc 35 ans et pas de permis... Il me reste une tentative avant de devoir repasser le code et seulement quelques mois...

Fin 2013, je décide de passer en conduite supervisée. C'est comme la conduite accompagnée mais pour les + de 18ans qui ont déjà un échec au permis, c'est 1000kms à faire en 3 mois minimum, ça ne coûte rien de plus y compris au niveau de l'assurance. En janvier, on achète une Peugeot 206 d'occasion (impossible pour moi de conduire le Scenic de chéri) et on commence à rouler de plus en plus. Je prends confiance en moi et j'apprends véritablement ce qu'est la conduite. Je ne suis toujours pas hyper douée pour les manoeuvres, dyspraxie aidant, mais je regarde des vidéos sur le net et je me répète les repères à avoir pour chaque manoeuvre.

Fin juillet, on fait le bilan pédagogique avec le moniteur qui apprécie ma conduite. Il me propose des dates d'examen en août et on choisit le 22. 

On cumule les balades en voiture en famille et les manoeuvres toute la semaine qui précède the examen. Je suis enceinte jusqu'aux yeux et rouler entraîne de vives douleurs au niveau de l'utérus. Gérer grossesse et permis est un cauchemard...

Le 22, on arrive en avance, je m'offre une séance de sophro dans la voiture et je sors quand je vois arriver le moniteur. L'examinateur arrive, je ne le connais pas. Il s'installe ainsi que le moniteur et ils papotent pendant 10 minutes avant que je puisse m'installer au volant. Il n'est pas content que je sois enceinte et le dit "si je donne un coup de frein, le gamin, il est handicapé ou mort!!!" et me dit vertement qu'il existe des ceintures spéciales pour adapter la ceinture de sécurité aux femmes enceintes. Je lui réponds que j'en ai une mais que j'ignorais que je pouvais l'amener. Il m'ordonne d'aller la chercher dans ma voiture immédiatement et je m'exécute. Je m'installe enfin au volant et c'est parti... Je me répète "tu sais conduire donc sois tranquille et fais gaffe aux priorités...". Sur une chemin de campagne très étroit, il me dit "ok, on est dans un plat pays mais celui-ci n'est pas le vôtre, hein donc accélérez!"... Je dois faire un créneau que je réussis en 2 fois parce que j'ai dû me pousser pour laisser passer une voiture qui arrivait. Je suis contente de moi! Les vérifs, j'assure même s'il fait de l'excès de zèle en me demandant de compléter ma réponse par des choses qui ne sont pas sur le doc qu'on nous demande d'étudier. Le trajet se poursuit tranquillement et on rentre déjà au centre d'examens. Ca m'a semblé plus rapide que d'habitude. Je sors de la voiture et le moniteur me suit, il me dit "je pense qu'on se dit adieu et qu'on peut attendre sereinement le courrier". Je retourne voir chéri qui pense que je l'ai loupé vu que ça n'a duré que 20 minutes donc je lui annonce que ça devrait être bon. Je passe un we pourri, pleine d'angoisses et le lundi, l'enveloppe est là. Je tremble en l'ouvrant et c'est écrit FAVORABLE! 28 points et j'ai le permis! Bon sang ce que j'ai pu pleurer!!!!!!!!!!!

J'ai 35ans et j'ai le permis...

Tout ça pour dire que je conseillerais à n'importe qui de passer en conduite supervisée pour pouvoir cumuler les heures de conduite sans que ça ne coûte un bras, pour prendre confiance et apprendre véritablement à conduire!

 

Les achats pour bb

Le 18 juillet 2014, 15:45 dans Maternité 0

Quand on est déjà maman , on se dit qu'on gère et qu'on a déjà tout ce qu'il faut au cas où un petit être viendrait à nouveau prendre vie au creux de nous... Et c'est pas complètement faux puisqu'on avait choisi à l'époque d'acheter du mixte pour les trucs un peu chers comme la poussette par exemple!

Du coup, j'ai commencé la liste de ce qu'il nous faut pour notre choupinou :

  • un babyphone (le nôtre a rendu l'âme!) : le Dect Safe Contact Safety 1st me semble top parce qu'il n'y à pas d'interférences, grésillements et compagnie.
  • un mouche-bébé électrique (parce que les trucs où on doit aspirer, j'ai beau aimer mon bb, mon estomac refuse catégoriquement que je m'en serve!) : Aspibaby électrique LBS Medical
  • couches lavables+tout ce qui va avec (il ne me reste que qqs Itti Bitti blanches...) : à priori, ce sera des 2luxpocket (merci Delph Dolce ;) )
  • un babycook (je n'en ai pas eu besoin pour mon Démon, je n'avais qu'elle et j'avais bien le temps de lui préparer des petits plats au cuiseur vapeur)
  • un cocoonababy
  • des biberons
  • un sac à langer xxl type Ju ju be
  • un coussin à langer
  • un tire-lait électrique si mon allaitement se passe bien : le Tommee Tippee me semble bien
  • 2 turbulettes
  • 8 bodies 1mois
  • 5 pyjamas 1mois en velours qui s'ouvrent à l'avant
  • 3 brassières 1mois
  • 2 tenues 1mois
  • 5 tenues 3mois
  • 1 combi pilote 1 mois
  • des chaussettes
  • le matériel de toilette (brosse, ciseaux,...)
  • les produits de soin
  • un doudou

On a donc déjà la pousette, le landeau, le maxi cosy, l'écharpe de portage, le lit, le parc, la chaise haute, le coussin d'allaitement, les bavoirs, les lingettes lavables, 2 tétines au cas où.

Pfiouuuu faut qu'on profite des dernières soldes, je crois!!

 

Voir la suite ≫